Tumeurs cutanées de l’oreille

Quelles sont les tumeurs de l’oreille externe ?

Nous ne présentons ici que les tumeurs cutanées du pavillon de l’oreille et non celles du conduit ou des organes voisins (parotide, nerfs, …). La plupart de ces tumeurs cutanées sont dues à un fort ensoleillement chronique. Le pavillon de l’oreille est exposé au soleil, il est donc fréquemment touché par ces lésions.

Les tumeurs cutanées les plus fréquentes sont :

  • Les carcinomes basocellulaires : il s’agit du cancer de la peau le plus fréquent. Son développement est lent et local, il ne donne pas de métastases. Son retrait précoce permet de limiter la surface à retirer. Les séquelles esthétiques sont donc plus faibles lorsque la chirurgie est réalisée précocement (Cas 1). Il existe de nombreuses formes cliniques (superficiel, nodulaires, infiltrant, …).
  • Les carcinomes épidermoïdes (ou spinocellulaires) : c’est le 2ème cancer de la peau le plus fréquent. Son évolution est plus rapide. Ce type de tumeur cutanée peut se propage dans les ganglions puis donner des métastases. Un diagnostic précoce est donc essentiel. Une fois retiré, la reconstruction sera faite dans un 2ème temps après s’être assuré au microscope que l’ensemble de la tumeur a été retirée.
  • Les mélanomes : ils se manifestent par plusieurs formes cliniques : SSM (superficiel extensif), Nodulaire, LMM (Lentigo malin), … L’urgence est d’effectuer l’exérèse pour éviter sa dissémination. L’analyse histologique nous renseignera sur le type de mélanome et son pronostic. Une 2ème chirurgie est toujours nécessaire pour retirer une marge de sécurité dont la taille est définie par le résultat de la première analyse. Une reconstruction ne pourra être effectuée qu’après certitude du retrait total de la tumeur.

Cas 1

Patiente atteinte d’un carcinome basocellulaire de l’oreille adressée par un dermatologue. L’exérèse de la lésion a été réalisée dans un premier temps. En raison de la taille de la lésion, la reconstruction a été effectuée après certitude du retrait complet de la lésion par l’analyse histologique. Elle a été effectuée par du cartilage de conque prélevé au centre de l’oreille car la perte de substance représente moins d’un quart de l’oreille.